English version

Malaria N 4 - Sujet N 8


USAGE OPTIMAL DE LA QUININE DANS LE TRAITEMENT DES ACCES AIGUS DU PALUDISME CHEZ LES ENFANTS AFRICAINS
G. Pasvol & A. Bonington


RESUME
La quinine est à l'heure actuelle le principal médicament utilisé dans le traitement du paludisme à Plasmodium faciparum en Afrique. La plupart des essais cliniques réalisés sur la quinine ont toutefois été basés sur l'expérience acquise auprès d'adultes en Asie du Sud-Est. Comme le parasite est plus sensible à la quinine en Afrique qu'en Asie du Sud-Est et que le volume de distribution de la quinine est moindre chez les enfants, des régimes intraveineux avec une dose d'attaque (15 mg/kg) et une fréquence d'administration (toutes les 12 heures) plus basses, peuvent actuellement (en 1995) être administrés dans la plupart desrégions d'Afrique en produisant de bons résultats. La durée de chaque perfusion peut être diminuée de 4 à 6 heures pour des raisons de commodité. En outre, dans les situations lors desquelles une administration intraveineuse est difficile, l'administration de quinine intramusculaire est acceptable tant qu'elle l'est dans le respect de précautions rigoureuses de stérilisation du matériel, que le médicament est dilué et que la dose d'attaque est fractionnée entre deux sites anatomiques. Les accès aigus de paludisme nécessitent à la fois des antipaludiques et des traitements d'appoint pour diminuer la mortalité inacceptable de cette maladie qui menace la vie de la population.

MOTS-CLES : Plasmodium falciparum, Accès aigus de paludisme, Traitement, Quinine


Sommaire N4Résumé précédentCommander cet articleRésumé suivantSommaire suivant
Pages maintenues par Dr. Stéphane DUPARC - Avril 97